Le Triskel : La signification et l’histoire de ce symbole celtique

Ce symbole celtique est un motif en triple spirale composé de trois tourbillons symétriques avec des formes courbées émanant d’un seul point.

Le triskel ou triskell apparaît dans de nombreuses cultures anciennes d’Europe et d’Asie, mais il est plus étroitement associé à l’art et au design irlandais et celtique.

Triskel sur le drapeau de la ligue celtique

Que signifie le triskel ?

Son nom vient des mots grecs “tri” : trois, et “skelos” : jambe. C’est un dérivé de « Triskêlès » qui signifie « les trois jambes ». Le Triskèle ou Triple Spirale est un symbole celtique ancien complexe.

La plus grande difficulté pour les symbolistes, a été de comprendre le sens exact des trois bras du triskel. L’interprétation peut être différente selon la date, la culture, la mythologie ou encore l’histoire…

C’est pourquoi il existe tant de variations quant à la signification de ces trois extensions du symbole de la triple spirale. Certaines de ces connotations comprennent : 

  • vie – mort – renaissance
  • esprit – corps – mère-père-enfant
  • passé – présent – futur
  • pouvoir – intellect – amour
  • création – préservation – destruction

On pense qu’en combinant ces différents domaines, on obtient une seule signification unifiée du triskell celtique.

Description du Triskel

Tout d’abord, on peut penser que le triskel représente le mouvement. En effet, les trois bras sont positionnés de manière à le faire apparaître comme s’il insufflait une dynamique vers l’extérieur à partir de son centre. On peut penser que ce déplacement est là pour représenter les énergies.

Ce symbole celtique, illustre le mouvement de : 

  • l’action
  • des cycles
  • du progrès
  • de la révolution
  • de la compétition

Comme nous l’avons dit, ce motif pourrait faire le récit d’un pas vers l’avant, d’une énergie qui avance. Cependant, ce n’est pas la seule signification. On imagine aussi qu’il représente trois mondes celtiques : le monde spirituel, le monde actuel et le monde céleste.

Comme l’ancien nœud de la Trinité, le chiffre 3 est porteur d’un symbolisme spécial au sein du triskel.

Histoire du triskel

Le triskel, souvent appelé Triskèle, remonte au néolithique, comme on peut le voir à l’entrée de Newgrange, en Irlande. Ce site date de 3200 avant JC, bien avant la grande pyramide d’Égypte. À Malte, on peut apercevoir les plus anciennes de ces gravures sur les temples mégalithiques.

Ce symbole a gagné en popularité dans la culture celtique à partir de 500 avant JC. C’est donc un vestige historique très important dans la culture celte.

Triskel gravé sur un rocher à l'entrée su site de Newgrange en Irlande
Triskel gravé sur un rocher à l’entrée su site de Newgrange en Irlande

Le Triskel breton

Le triskel breton est connu pour être un symbole issu de la culture celte. Il est donc étroitement lié à la culture bretonne et aux origines de la Bretagne. C’est pourquoi on le trouve fréquemment sur des objets bretons : drapeaux, stickers, objets souvenirs, boîtes de galettes bretonnes.

La Bretagne, pouvant s’apparenter aux grandes nations celtes, a tout simplement hérité du Triskell. Il a fait son apparition en 1914 au sein de la communauté bretonne. C’était au départ le parti nationaliste breton qui avait décidé d’utiliser ce symbole.

Puis il a été oublié pour refaire surface dans les années 1970. À l’époque où la musique Celte, notamment avec le groupe Tri Yann, avait le vent en poupe.

Triskel ou triskèle : quelle différence ?

La différence principale entre « triskel » et « triskèle » réside dans leur orthographe et, potentiellement, leur prononciation. « Triskèle » est considéré comme une variante orthographique ou une adaptation française du terme, tandis que « triskel » est une forme plus couramment utilisée et reconnue internationalement.

Les deux termes se réfèrent au même symbole ancien, dont les origines remontent à la préhistoire. Il a été largement utilisé dans diverses cultures européennes, notamment chez les Celtes.

Le symbole est souvent associé à des concepts tels que le mouvement, le progrès, la stabilité et la trinité. Bien que les termes soient interchangeables dans la plupart des cas, il est possible que dans certains contextes culturels ou historiques spécifiques, l’un soit préféré à l’autre.

Par exemple, en Bretagne, où ce symbole est particulièrement populaire, la forme de triple spirale est souvent utilisée. Ce sont donc deux termes qui se réfèrent souvent au même symbole, bien que leur orthographe diffère légèrement.

Ce symbole est aussi connu sous le nom de triskelion. N’ayez donc pas peur de vous tromper, toutes ces versions sont correctes.

Source : ©CroixCeltique.com
Triskel, les différents orthographes du symbole celtique
Triskel, les différents orthographes du symbole celtique

Le pouvoir du Triskel dans l’ésotérisme (usage, bienfaits)

Le symbolisme du triskelion est double : il représente aussi bien l’aspect solaire que l’aspect tellurique. Les forces telluriques sont en rapport avec tout ce qui touche à la terre, aux mondes souterrains et à l’enfer. Ce qui vient en opposition aux forces célestes et divines.

Les forces solaires s’apparentent à des puissances divines qui viennent du ciel, par exemple les forces cosmiques qui permettent de faire régner l’ordre divin sur le monde. On donne aux forces tellurique, un effet sur la fertilité ou encore la fécondité.

Le pouvoir du triskel est qu’il permet de créer un véritable lien entre les puissances célestes et les puissances cosmiques. On attribue également aux formes en spirale, l’enthousiasme et le dynamisme.

Si vous avez vu bon nombre de triskèle, vous aurez certainement noté que les branches qui le constituent tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Tout simplement parce qu’il correspond au sens sacré, qui est symbole de paix.

Si par malheur, les branches du triskel vont dans l’autre sens, c’est alors signe de guerre ou de conflit.

Source : ©CroixCeltique.com

Le Triskell, un symbole ancien aux origines profondément enracinées dans la tradition celtique, occupe une place de choix dans l’ésotérisme. Représenté par trois spirales ou branches émanant d’un centre commun, ce symbole est souvent associé à des concepts tels que

  • Les cycles de la vie
  • La renaissance
  • La trinité
  • Le bonheur

Dans l’ésotérisme, le Triskel est considéré comme un puissant talisman qui favorise l’équilibre et la progression harmonieuse. Il est censé canaliser les énergies positives, aidant ainsi à la méditation, à la guérison spirituelle et à l’atteinte de la sagesse intérieure.

Beaucoup croient qu’il aide à maintenir l’équilibre entre le corps, l’esprit et l’âme, et qu’il agit comme un guide dans le voyage spirituel de l’individu.

En portant ou en utilisant ce symbole, les pratiquants de l’ésotérisme cherchent à s’aligner avec les forces naturelles et les cycles de l’univers, espérant ainsi attirer la chance, la protection et une compréhension plus profonde de soi et du monde qui les entoure.

Comment dessiner un triskel ?

Dessiner un triskel, un symbole ancien composé de trois spirales ou branches, peut être fait en suivant ces étapes simples :

  1. Dessiner un Cercle Central : Commencez par dessiner un cercle de petite taille. Ce cercle servira de point central à partir duquel les spirales ou les branches rayonneront.
  2. Tracer les Axes : À l’intérieur du cercle, tracez trois lignes droites, espacées également, rayonnant du centre. Ces lignes serviront de guides pour les spirales ou les branches.
  3. Dessiner les Spirales ou Branches : À partir de chaque ligne guide, dessinez une spirale ou une branche courbée. Chaque spirale doit être égale en taille et en forme, s’enroulant vers l’extérieur à partir du cercle central. Assurez-vous que les spirales se courbent dans la même direction (soit toutes dans le sens des aiguilles d’une montre, soit toutes dans le sens inverse).
  4. Ajouter des Détails : Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des détails aux branches ou spirales pour les rendre plus artistiques ou symboliques. Par exemple, certains triskels ont des extrémités plus larges ou des motifs décoratifs le long des branches.
  5. Finaliser le Dessin : Une fois que vous êtes satisfait de la forme de votre triskel, repassez sur les lignes pour les rendre plus nettes et effacez les lignes directrices si nécessaire.

Le triskel peut être simplifié ou complexifié selon votre style personnel ou le contexte dans lequel vous souhaitez l’utiliser. C’est un symbole très adaptable et ouvert à l’interprétation artistique.

Où peut-on voir des Triskel ?

Si vous avez l’occasion de visiter l’Irlande, nous vous conseillons de vous rendre au site de Newgrange, dans le comté de Meath, au Nord de Dublin.

Dans ce site archéologique irlandais, vous verrez un tumulus de 85 mètres de diamètre, et vous pourrez observer des gravures qui représentent les fameuses spirales (l’un à l’extérieur du tumulus et l’autre à l’intérieur).

Il existe de nombreuses itérations modernes du triskell (que vous connaissez peut-être déjà) comme le drapeau sicilien, représentant trois jambes humaines tournant autour d’un point central fixe.

Ce symbole celte recèle une grande complexité qui séduit les amateurs de culture irlandaise et les créateurs de bijoux celtiques. Vous le retrouvez notamment sous forme de pendentifs, de boucles d’oreilles, de breloques irlandaises ou de broches celtiques.

Collier avec un pendentif Triskel en or
Collier avec un pendentif Triskel en or